Quel chauffage pour piscine hors sol ou enterree
/ par /   Choisir sa piscine / 0 commentaires

Quelle solution pour le chauffage de votre piscine hors sol ou enterrée ?

Bien qu’il ne soit pas indispensable, le chauffage piscine peut prolonger, quelle que soit la météo, le plaisir de profiter de votre piscine. Cependant, les solutions pour chauffer votre bassin diffèrent en fonction de sa taille et de son type de construction : une piscine hors sol peut nécessiter une solution différente qu’une piscine enterrée. Tour d’horizon des diverses méthodes pour chauffer votre piscine.

Piscine hors sol ou enterré : quel type de chauffage pour quel bassin ?

Du type de votre piscine dépendra le type de chauffage qu’il vous faudra privilégier. En effet, il est aisément compréhensible qu’une piscine hors sol, dont les parois sont en contact direct avec l’air ambiant, garde moins la chaleur qu’une piscine enterrée, qui bénéficie de la chaleur conservée par le sol.

Ainsi, pour un modèle hors sol, le mode de chauffage piscine hors sol devra quant à lui être bien plus puissant.

Ce critère est donc à prendre en compte dès l’achat de votre piscine, puisque l’investissement dans un bassin enterré pourra vous apparaître plus intéressant dès lors que vous prendrez en compte la plus faible consommation énergétique engendrée par son chauffage.
La quantité d’eau joue également un rôle majeur dans le type de chauffage à préférer. Le chauffage solaire, le réchauffeur électrique, la pompe à chaleur et l’échangeur thermique en sont les quatre principales formes.

Profiter de sa piscine grâce au chauffage piscine

Le chauffage piscine hors sol permet de profiter plus longtemps de sa piscine

Le chauffage piscine solaire, une révolution

Si le chauffage des piscines n’était pas extrêmement répandue il y a encore quelques années, cela s’expliquait notamment par le coût important engendré par une telle installation, aussi bien à l’achat qu’à l’utilisation.

Cependant, puisque tout évolue, la technologie a permis de mettre au point de nouveaux types de chauffages qui permettent des économies non négligeable à la fois pour les fabricants et pour les utilisateurs : les chauffages solaires.
Chauffer sa piscine grâce à l’énergie provenant du soleil est une idée logique et donc particulièrement efficace, puisque baignade rime souvent avec chaleur. Si le coût est surtout important à l’achat, la technologie et les matériaux utilisés dans la fabrication des panneaux étant de qualité, l’énergie consommée sera gratuite et donc financièrement indolore.
Le chauffage piscine solaire est donc un investissement pouvant se révéler  très rentable sur le long terme, en plus d’être écologique.

Le réchauffeur électrique

Peu coûteux, le réchauffeur électrique s’installe facilement mais consomme une quantité assez importante d’électricité. Il est donc plus adapté à un chauffage ponctuel que continu, d’autant plus qu’il permet un chauffage rapide de l’eau grâce à un système de résistances.

Il est inadapté aux très grandes piscines, qui devront plutôt être chauffées par une pompe à chaleur ou bien un échangeur thermique.

La pompe à chaleur

Il s’agit donc d’une solution idéale pour un chauffage continu d’une grande piscine, notamment enterrée.

Populaire grâce à une consommation moins importante que le réchauffeur, la pompe coûte plus cher à l’achat et nécessite une installation et un entretien réguliers par un spécialiste. Son fonctionnement implique également un faible impact environnemental, puisqu’il s’agit d’une système basé sur l’énergie renouvelable.

L’échangeur thermique

Cette dernière méthode dépend du chauffage de votre maison, puisqu’il en dépend. L’échangeur doit effectivement y être raccordé afin de permettre à l’eau chaude provenant du circuit de votre demeure de se mélanger à l’eau de la piscine et ainsi de la réchauffer. Une bonne solution pour le chauffage piscine hors sol proche de la maison.

Si la bâche reste un moyen sûr et efficace de conserver la chaleur de votre piscine (notamment hors-sol), les systèmes de chauffage existant répondent à tous les types de besoins et d’exigences (énergétiques, écologiques, financières…).

SHARE THIS


Leave a Reply